Annonce test.

Partagez|

Siv Hloggar

Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 02/12/2011
Siv Hloggar Sam 7 Juil - 12:30

Siv Hloggar

Empire ─ Legatus de Fureur

Identité

  • Race : Lycan, loup arctique
  • Âge : 28 ans
  • Orientation sexuelle : Indiquer l'orientation sexuelle ici
  • Situation personnelle : Célibataire, marié, veuf...
  • Nationalité : Ellgard

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences (Règne d'Hiver)

Rage d'Alpha : En tant que lycan, Siv a la capacité de passer de sa forme humanoïde à celle, large est imposante, animale. Dernier rejeton d'une puissante famille le loups de la toundra, sa forme canine est particulièrement impressionnante, de par sa haute taille et sa masse notable. Véritable monstre de fourrure et de crocs, elle compense son absence totale de magie par sa force naturelle. 

Dominante : Siv possède une présence qui impose le respect et la crainte. Elle a une facilité innée à gronder des ordres -et plus encore : à se faire obéir promptement. Prendre la parole à son encontre est extrêmement difficile, tant son aura bestiale a tendance à inspirer la peur et la soumission.

Insensibilité polaire (passive) : De part son sang nordique, Siv semble incroyablement résistante au froid et aux températures glaciales, qui ne la perturbent que très peu.

Physique

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Excepturi architecto iusto iure molestias nam, quisquam culpa nihil, doloremque ipsum? Distinctio, beatae. Minus, explicabo, repellendus? Repudiandae iure, tempora deserunt ipsam voluptas! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Quam labore molestiae vitae tenetur, blanditiis quia fugit corrupti, ipsam soluta modi dolores, debitis ducimus ratione officia explicabo magnam. Veritatis, totam, quam! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Maxime culpa quo, vero aperiam mollitia ad, asperiores doloribus rem a quod id quis tempore hic. Nisi consectetur perferendis sapiente suscipit natus.

Caractère

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Excepturi architecto iusto iure molestias nam, quisquam culpa nihil, doloremque ipsum? Distinctio, beatae. Minus, explicabo, repellendus? Repudiandae iure, tempora deserunt ipsam voluptas! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Quam labore molestiae vitae tenetur, blanditiis quia fugit corrupti, ipsam soluta modi dolores, debitis ducimus ratione officia explicabo magnam. Veritatis, totam, quam! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Maxime culpa quo, vero aperiam mollitia ad, asperiores doloribus rem a quod id quis tempore hic. Nisi consectetur perferendis sapiente suscipit natus.

Histoire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Excepturi architecto iusto iure molestias nam, quisquam culpa nihil, doloremque ipsum? Distinctio, beatae. Minus, explicabo, repellendus? Repudiandae iure, tempora deserunt ipsam voluptas! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Quam labore molestiae vitae tenetur, blanditiis quia fugit corrupti, ipsam soluta modi dolores, debitis ducimus ratione officia explicabo magnam. Veritatis, totam, quam! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Maxime culpa quo, vero aperiam mollitia ad, asperiores doloribus rem a quod id quis tempore hic. Nisi consectetur perferendis sapiente suscipit natus.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Excepturi architecto iusto iure molestias nam, quisquam culpa nihil, doloremque ipsum? Distinctio, beatae. Minus, explicabo, repellendus? Repudiandae iure, tempora deserunt ipsam voluptas! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Quam labore molestiae vitae tenetur, blanditiis quia fugit corrupti, ipsam soluta modi dolores, debitis ducimus ratione officia explicabo magnam. Veritatis, totam, quam! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Maxime culpa quo, vero aperiam mollitia ad, asperiores doloribus rem a quod id quis tempore hic. Nisi consectetur perferendis sapiente suscipit natus.

Profil

  • Pseudo : Ton pseudo discord
  • Âge : Répondre ici
  • Tu nous as trouvé où ? Répondre ici
  • Un autre compte ? Un autre personnage sur le forum ?
  • Personnage de l'avatar : Origine du personnage ▬ nom prénom du personnage
  • As-tu lu le réglement ? Oui / non
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 02/12/2011
Re: Siv Hloggar Dim 15 Juil - 14:19



Scénarios | Fureur


Noetak Eyoka

Centurio de la 1ere cohorte

Libre
32 ans
Hybride renard des neiges
Centurio et bras-droit de Siv
Spécialisé dans l'espionnage et l'assassinat d'officiers

Informations

Silencieux - efficace - discret - malin - tortueux - énigmatique - sens pratique à toute épreuve - curieux - loyal - indéchiffrable - aime prendre des paris lorsque Siv et Oldrin se disputent

HISTOIRE ─
-

RELATION ─
-


Olgrin Janssen

Centurio de la 2nd cohorte

Libre
48 ans
Humain
Centurio, formateur et vétéran de Fureur

Informations

Moqueur - grande gueule - bagarreur - respecte ceux plus forts que lui - sens des responsabilités - joue parfois le grand frère avec les jeunes recrues - jovial - bon vivant - brutal - excellent chanteur - est sans doute l'officier avec le plus de coeur - n'hésite pas à tenir tête à Siv

HISTOIRE ─
-

RELATION ─
-


Liara Valkeran

Centurio de la 3eme cohorte

Libre
26 ans
Croisée elfe noire/salamandre
Centurio et recruteuse, ex-contrebandière

Elle possède une légère magie de feu

Informations

Nonchalante - provocatrice - sarcastique - indépendante - débrouillarde - tête sur les épaules - insolente - aime les sensations fortes et faire péter des trucs - ne peut pas s'empêcher de souvent essayer de jouer à la plus maline

HISTOIRE ─
-

RELATION ─
-



Scénarios | Hloggar


Eren Hloggar

Neveu

Injouable
14 ans
Lycan loup polaire
Bloqué dans sa forme animale

Informations

-

HISTOIRE ─
-

RELATION ─ Affectueusement surnommé Trèfle, Treflaën est le cousin paternel d'Achillée. La dryade l'aide à comprendre et maîtriser sa magie empathique, tare dans sa vie quotidienne, tandis que l'elfe lui fait office d'apprenti et assistant.


Rohan Hloggar

Petit frère

Injouable
18 ans
Lycan loup polaire
Résistant

Informations

-

HISTOIRE ─
-

RELATION ─ Affectueusement surnommé Trèfle, Treflaën est le cousin paternel d'Achillée. La dryade l'aide à comprendre et maîtriser sa magie empathique, tare dans sa vie quotidienne, tandis que l'elfe lui fait office d'apprenti et assistant.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 02/12/2011
Re: Siv Hloggar Lun 30 Juil - 15:33


Siv Hloggar

Legatus de Fureur - 28 ans - Lycan loup polaire

Beaucoup de gens pensent connaitre Siv. Beaucoup de gens se trompent. Louve au caractère bien trempé et à l'autorité cinglante, elle sait où elle va et met tout ce qui est dans ses capacités pour parvenir à son objectif. La fin justifie les moyens, et cet adage n'aurait pas pu trouver plus fière  et juste égérie. Brutale dans son comportement, calculatrice dans ses actions, elle sait patienter et attendre son heure, quitte à se faire passer pour plus stupide qu'elle ne l'est réellement.



Officiers de Fureur



_________________


Dernière édition par Croquelune le Lun 30 Juil - 20:43, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 02/12/2011
Re: Siv Hloggar Lun 30 Juil - 20:21

Ceci est un titre

Ceci est un sous-titre
Il pouvait sentir le bois dur et noueux de la table se dessiner avec la plus grand discrétion sous le tissu épais de la carte. C’était une belle carte. Un objet d’art, qui devait sans doute valoir plus que la paie mensuelle d’un de ses soldats. Faite dans un matériau doux et solide, il était facile de voir tout le travail qui avait été nécessaire pour arriver à la créer. Des enjolivures brodées sur les côtés au tracé délicat des cotes et des reliefs des divers pays qui y figuraient, l’objet remplissait avec un succès louable sa fonction : donner l’impression à son détenteur qu’il pouvait tenir dans son poing serré les endroits dessinés. L’Inquisiteur laissa un dernier instant ses doigts errants se balader sur la carte, avant de frapper deux fois du plat de la main sur cette dernière, indiquant que leur réunion était terminée. Il était maintenant temps de passer à l’action. Il se retourna, se contentant pour toute réponse à la question de Siv de lui faire signe de le suivre. Le legatus de Toxine lui emboita également le pas, et ils passèrent le pas de la porte, Holker se contentant cette fois d’un hochement rapide de la tête pour répondre au salut claquant de ses hommes. Il était concentré, tout entier voué à sa mission, à l’objectif qu’il s’était fixé. Les gens (exceptés peut-être quelques personnes suffisamment visionnaires pour partager ses dons) l’ignoraient peut-être, mais il s’apprêtait à faire tourner la plaque de l’histoire dans sa direction. Cet acte représentait le tournant de la guerre, et il s’exécuterait sans un bruit, sans que personne ne se rende compte avant qu’il ne soit trop tard de toutes les tragiques implications du plan qu’il venait de mettre en marche. Et quand il en aurait fini, il montrerait au monde le véritable visage de Guerre. Le véritable visage de Holker Hallgrimr, Inquisiteur et seigneur de guerre sans commune mesure.

Il avançait à son allure habituelle, ses jambes longues et son pas de danseur se mouvant avec une grâce ophidienne dans la terre battue du campement, et il traversa les rangs serrés des tentes blanches qui luisaient faiblement au soleil, les soldats vaquant à leurs occupations regardant passer l’entourage officiel avec une forme craintive de révérence. Il pouvait sentir planer dans le camp l’odeur gazeuse de l’excitation humaine, cette dernière couvrant même les relents habituellement âcres de la foule. Il pouvait entendre les respirations se nouer dans les gorges, et les cœurs se mettre à battre comme des tambours frénétiques, jouant un rythme ancien et primal, une mélopée qui elle aussi lui appartenait. Aujourd’hui, tout ici lui appartenait. Il n’était pas question de parler de l’Empereur aveugle caché dans son palais, ou de ses ennemis de Mearian. L’on pouvait aussi oublier l’influence mortifères des lois naturelles et des monstres difformes qui erraient sans autre but que celui d’apaiser une rage incomprise sur le vieux continent. Il finit par arriver devant l’aérodrome, la poussière désolée du chemin se transformant rapidement en un tapis goudronné et soigneusement entretenu. Il n’eut pas besoin de montrer son insigne au garde posté dans la guérite, ce dernier le saluant immédiatement avant d’ouvrir le portail, et il reprit immédiatement sa marche d’un pas conquérant. Il se dirigea directement vers les hangars principaux, regardant les rangs réguliers des femmes et des hommes qui s’employaient à rentrer dans les ventres avides des zeppelins. Leur marche cadencée faisait vibrer le sol, et se répercutait directement dans sa colonne vertébrale, l’emplissant de joie et rendant difficile l’attente impatiente de la suite des évènements. Il pouvait reconnaître avec facilité les deux bataillons qui se préparait pour l’opération. Les gens de Toxine était facilement identifiable à leurs masques à gaz pendus à leur cou, et à la manie qu’ils avaient pour beaucoup de remettre en place un tuyau imaginaire raclant leur poitrail. Ils avançaient légèrement courbés sous le poids de leur barda, certains portant sur leurs dos des réserves de produits alchimiques et léthaux, d’autres chargés de machines capables de dispenser leurs solutions méphitiques. Mais tous avaient le teint pale des gens trop longtemps exposés à des produits artificiels et nocifs, et les yeux et la commissure de la bouche creusés. Ils étaient magnifiques.

Il devait en revanche avouer n’avoir jamais été particulièrement attiré par les membres de Fureur. S’ils partageaient pour beaucoup ses passions les plus violentes, ils manquaient bien trop de discipline à son gout. Il reconnaissait sans la moindre peine la nécessité de les avoir, et même leur grande utilité, mais il n’appréciait que peu le caractère souvent braillard et impulsif de ces gens. Siv marquait d’ailleurs un changement bienvenu par rapport à cette norme, et c’était pour cela qu’il l’avait spécialement promue. Elle était un modèle de fureur contenue, et son histoire avait participé à forger un métal dur et ferme, qui aurait autrement été pourri par les scories. A cela devait s’ajouter le fait qu’elle lui était infiniment redevable, chose que l’Inquisiteur ne pouvait qu’apprécier pour le contrôle supplémentaire que cela lui apportait sur elle. Il contempla un bref instant le manège routinier des hommes qui s’embarquaient dans les entrailles des bêtes de métal, avant de lui-même se diriger vers un des deux dirigeables, choisissant celui de Fureur pour son voyage. Il était certain que le legatus de Toxine saurait se débrouiller seul, et il préférait malgré l’amour qu’il portait à cette légion ne pas avoir à supporter l’odeur âcre de l’ammoniaque qui régnait en permanence là où elle allait, ses narines sensibles souffrant toujours grandement de cette agression. Cela lui permettrait également d’apprécier depuis une position privilégiée le spectacle délicieux du bombardement, et il n’aurait voulu rater cela pour rien au monde.

Il avança dans les couloirs tortueux du dirigeable, les portes automatiques s’ouvrant sur son passage avec un chuintement huileux, et il finit par arriver au poste de pilotage, s’asseyant confortablement dans le grand fauteuil réservé au capitaine. Il était certain que ce dernier ne verrait aucun problème à lui céder sa place, et il attendit encore quelques minutes que tout le monde finisse d’embarquer. Quand enfin une des enseignes vint lui annoncer que tout était prêt, il se saisit d’un microphone, et inspira profondément, savourant l’instant, avant de lâcher quelques mots sur un ton triomphant :

"Soldats de l’Empire ! Nous nous envolons pour accomplir la volonté de l’Empereur ! Pour Ellgard ! Pour l’Empereur !"

Il y eut un bref moment de silence, à peine une fraction de seconde, et une clameur puissante secoua l’espace avoisinant, alors que des centaines de gorges hurlaient leur approbation. Holker reposa le microphone, et leva les yeux au ciel, contemplant les rivets qui constellaient le plafond métallique. Il avait ce qu’il devait faire, ce qu’il pouvait faire. Il fallait maintenant espérer que tout se passe bien. Il savait que le destin pouvait parfois être capricieux, et qu’il ne pouvait pas tout contrôler. Cela était proprement insupportable, mais il ne pouvait hélas pas faire autrement. Ce qu’il pouvait faire, en revanche, c’était s’assurer de lui forcer suffisamment fort la main pour que son poignet soit réduit en poussière si jamais il tentait de résister. Il sentit sous pieds la formidable vibration des engins, et la gravité s’estomper. Ils étaient dans les airs, maintenant. Il rabaissa le regard, fixant la ligne d’horizon à travers les vitres du poste de commandement, et parla à Siv, songeur :

"Dites-moi, Siv. Qu’attendez-vous de cette journée ?"

Il avait toujours considéré la créature comme un esprit relativement simple. Il considérait à vrai dire l’écrasante majorité des gens comme des esprits relativement simples, et s’il savait qu’il devait essayer de se prémunir de ce genre de pensées bien trop orgueilleuses pour êtres totalement sans danger, il devait parfois avouer que les gens qui l’entouraient et que la masse des hommes en général n’étaient pas réellement composés d’individus généralement brillants. Cela ne voulait pas dire qu’il ne devait pas s’intéresser à eux, ou qu’ils ne pouvaient pas le surprendre. Il posa ses coudes sur les bras du fauteuil, son regard passant de l’horizon au mouvements rapides des hommes qui pilotaient l’engin. Oui. Il était définitivement bon d’en savoir plus.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 02/12/2011
Re: Siv Hloggar Mar 31 Juil - 14:48

CHANT SOLAIRE
AU CLAIR DE LUNE
FT. NEHA A. FOLIA

La nuit était claire, illuminée par l'astre lunaire qui irradiait de sa douce veilleuse à travers la voûte céleste. Une nuit où les étoiles brillaient en constellations satinées, trous perçants dans une obscurité douce et agréable. Il n'y avait pourtant pas grand chose de doux ou même d'agréable, dans les terres glaciales d'Ellgard. Le raclement de la lame sur la pierre à aiguisée résonnait dans la pièce spacieuse -trop sans doute au goût de Siv, qui n'y était au final que très rarement. Spartiate malgré la place disponible conséquente, rares étaient les décorations qui venaient relever l'ocre et les tons clairs du sol et des tapisseries sobres, vaguement éclairées par quelques petites lampes à la lueur douce, afin de ne pas éblouir ses yeux fatigués. Quelques trophées animaux trônaient ici et là, sous forme de tapis de fourrures fournies aux teintes exotiques accompagnés de lames aux aspects variés, le tout ajoutant un côté austère à l'appartement privé de la Legatus. Siv n'avait guère besoin d'opulence et d'un surplus de confort illusoire. On ne faisait guère la difficile lorsqu'on avait passé toute son enfance à dormir dans les steppes glacées du grand Nord, au delà de la toundra. On ne faisait guère la difficile lorsqu'on avait passé ses quatre dernières années dans une cellule dépouillée absente de toute lumière. Elle se contentait de ce qu'on voulait bien lui donner, et tout ceci était bien plus que ce à quoi elle s'attendant en tant que condamnée en liberté potentiellement provisoire. La louve avait encore du mal à y croire. A croire qu'elle était en vie. Il avait été très dur de se convaincre elle-même qu'elle ne rêvait pas, que tout cela n'était pas une immense mascarade pour essayer de vérifier sa potentielle traîtrise. Qu'elle n'allait pas se réveiller en sursaut dans les ténèbres de sa prison blindée, où les bruits étaient étouffés et les odeurs exacerbés. Elle avait passé sa première journée de liberté à jurer après la moindre lumière qui l'aveuglait, le moindre son qui l'assourdissait, afflux de sens qu'elle pensait avoir perdu à tout jamais. On ne l'avait pas ménagé. Elle ne s'était pas ménagée.

Elle s'était immédiatement préparée pour la fonction qu'on lui avait désigné, courant chaque jour, autant pour savourer la sensation des muscles qui roulaient contre sa peau que pour une remise en forme bien plus que nécessaire. Sa masse semblait avoir fondue, son corps était bien plus faible qu'il ne l'était lorsqu'on l'avait enfermé. Avoir adopté sa forme de louve lors de la quasi totalité de son incarcération avait sans doute atténué l'effet catastrophique que la détention avec eu sur son être, mais elle n'en restait pas moins l'ombre du monstre de crocs et de griffes qu'elle était autrefois. Ses joues s'étaient creusées, ses muscles amaigris. Elle avait passé ses premiers tours de course à vomir tripes et boyaux, à l'abri du regard inquisiteur des hommes de la caserne. Elle s’entraînait en dehors des heures destinées à cela, usant et abusant de sa nouvelle fonction pour ouvrir des portes qui étaient fermées aux simples soldats. Qui aurait cru qu'elle accéderait un jour à un poste aussi élevé ? Plus encore après l'accusation qui planait encore dans son dos, sombre vautour chargé de présages morbides. C'était avec la détermination d'une condamnée à mort qu'elle avait forcé son corps à se remettre de emprisonnement, et elle avait jusqu'ici obtenu des résultats suffisamment satisfaisants pour qu'elle prenne place à sa nouvelle fonction. Legatus de Fureur. Une bande de criminels, de moins que rien et de parias. Des êtres impulsifs et indociles, gueulards et hargneux. Le Corbeau n'aurait pu trouver meilleure personne pour se charger d'eux, elle devait bien lui accorder cela. Il avait eu le nez creux et l’œil aiguisé. Son régime tenu d'une main d'acier contre la gorge des plus belliqueux avait porté ses fruits, et rares étaient encore ceux qui osaient défier son autorité. S'il n'y avait pas d'honneur chez les voleurs, tous respectaient pourtant la loi du plus fort, chose qui convenait parfaitement à Siv. Elle avait, après tout, démontré qu'elle était la plus bestiale, la plus violente et la plus impitoyable d'eux tous. Cela avait calmé les ardeurs.  

La louve passa un doigt sur la lame immaculée de l'arme qu'elle aiguisait avec soin, faisant chanter le métal dans un grondement satisfait. Lorsqu'elle releva les yeux, elle capta le regard azuré de son second, qui rédigeait quelques obscurs rapports dans un coin de la pièce. A l'air interrogatif de sa supérieure, il se contenta d'un demi-sourire. Naetak n'était pas une compagnie très bavarde. C'était pour ça que c'était celui qui accompagnait Siv le plus souvent, d'ailleurs. Énigmatique hybride aux cheveux aussi immaculés que les steppes des glaces, il était devenu l'ombre de son ombre depuis sa prise de fonction. Cela avait sans doute à voir avec le fait que la Legatus avait durement corrigé un de ses hommes, prit en flagrant délit de racisme avec l'un de ses camarades. Siv ne tolérerait pas ce genre de comportement dans ses rangs, et elle l'avait clairement fait comprendre. A son étonnement, cela avait fait grandement augmenté sa popularité au sein des cohortes de Fureur, souvent opprimées car pour beaucoup minoritaires. Et Naetak faisait parti de ceux-là, malgré ses compétences notables et son efficacité qui avait tout de suite attiré l’œil de la nouvelle Legatus, qui n'avait pas tardé à le position à la fonction qu'il méritait. Personne n'avait remit en question le bien fondé de sa décision.

Le suintement de la lame contre la pierre à aiguiser s'arrêta brusquement, au milieu du mouvement pourtant rythmé. Naetak pencha légèrement la tête sur le côté, sa fine ouïe déjà à l'oeuvre pour tenté de percevoir ce qui avait troublé la lycan. Il se redressa lorsque la louve reprit son ouvrage dans un silence têtu, mettant sans doute plus de force qu'il n'en fallait à polir la lame déjà parfaite. Une fragrance venue du passé venait narguer l'odorat de Siv, qui confina tout ce qu'elle ressentait à l'instant derrière une immense muraille de glace et d'acier. Naetak était déjà à la porte lorsque les coups retentirent. Légers, hésitants. Se heurtant au silence buté de la louve, qui rangeait la lame avec un soin zélé dans un fourreau sombre, le Centurio ouvrit la porte, laissant pénétrer dans la pièce sombre la lueur de l'astre lunaire et la senteur nostalgique du printemps rouge.

─ Legatus ? demanda-t-il, incertain, à la vision de la jeune femme à la chevelure aussi immaculée que la sienne se tenant dans l'encadrement de la porte, une détresse palpable sur son visage. Dois-je vous laisser ?

Avec une lenteur crispée, Siv se redressa. Son visage était figé dans une expression de neutralité absolue. Sévère. Elle ne laissa échapper nul signe pouvant témoigner de la tempête qui tourbillonnait dans son cœur, derrière ses immenses remparts. D'un pas leste, elle s'approcha de la porte, toisant l'un des derniers vestige de sa vie passée d'un air inébranlable. Elle ne laissa pas une once de douceur s'insinuer dans sa voix ou dans ses yeux.

─ Va-t’en, lui ordonna-t-elle d'un ton dur, sans lui offrir plus qu'un bref coup d’œil avant de lui claquer la porte au nez, sans autre cérémonie.

Si elle capta du coin de sa vision le froncement de sourcils perplexe que lui adressait Naetak, elle ne releva pas. Elle n'avait pas à se justifier devant lui, et le regard polaire qu'elle lui renvoya le lui fit bien comprendre.

─ Tu n'as pas autre chose à faire ? cingla-t-elle à son encontre, se détournant avec un geste agacé.

Elle n'était pas prête à lui faire face de nouveau, pas maintenant.
Peut-être jamais.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Siv Hloggar

Siv Hloggar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVEN MARCH. :: Bidules trucs :: LK-
Sauter vers: