Annonce test.

Partagez|

Eira - loup

Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 02/12/2011
Eira - loup Mar 9 Oct - 18:14

Déambulant dans le froid, Eira est invisible. Spectre des neiges, chasseur de murmures. Son pelage d'un blanc ivoire lui procure une apparence fantomatique contrastant étrangement avec sa carrure robuste. Solide mais silencieux comme la mort, Eira est un grand mâle débordant d'une puissance calme et apaisante, possédant également un grand charisme. Ses longues années passées à errer sur les terres froides l'ont doté d'un sens de la survie assez exceptionnel, il s'agit donc d'un bon chasseur et d'un guerrier expérimenté.

Imposant de par sa carrure, fascinant de par son regard. Eira possède de grands yeux d'un jaune frappant, semblant renfermer tous les secrets du monde. Contrastant avec son pelage immaculé, ses yeux cherchent toujours le regard d'autrui lorsqu'il s'exprime, hypnotisants.


Eira est un loup calme, posé, philosophe à ses heures perdues. Patient et doux comme la neige, froid comme la glace. Distant avec la plupart des autres représentants de sa race, il n'en reste pas moins jovial, bien que profondément mystérieux. Une étrange nostalgie apparait souvent dans ses yeux, comme s'il regrettait le temps où il parcourait seul les champs de glace, bien vite dissipée. Eira est un loup réservé, mais plein de bonne volonté. Protecteur et courageux, il préfère observer et écouter que déverser un torrent de paroles inutiles, ce qui en fait un excellent confident.

Bien qu'attentionné, il semble que rien ni personne n'arrivera à briser la glace qui entoure son cœur, qu'il n'ouvre pas au premier venu. Même lorsque vient le temps de démontrer son grade de guerrier, rien ne semble transparaitre dans son regard : combattant au sang froid effrayant, il ne se réjouie pas des vies qu'il prend ou qu'il blesse, mais il sait que c'est nécessaire et n'essaie pas de s'y soustraire. Eira est après tout un loup profondément loyal à sa meute, bien que ses airs distants auraient tendance à signifier le contraire, si bien que la plupart des loups ne le connaissant pas ont tendance à se méfier de lui.

Toi qui n'a ni famille, ni attaches, ni même un autre nom que celui que susurre le vent du nord à ton oreille, Eira, Eira, pourquoi es-tu donc si seul ? Fier danseur des glaces sans nul autre public que le silence, exilé d'une ancienne terre désormais oubliée, que cherches-tu ? Le pouvoir, la reconnaissance ? Tu grognes de désapprobation. Non, tu ne t'intéresses pas à tout cela. Après tout, n'est ce donc pas cruel que de vivre par le pouvoir pour ensuite se faire engloutir de tout son être ? Et tu marches silencieusement le long des montagnes de neige, solitaire, comme tu l'as toujours été. Tu marches doucement, sans te presser, avec comme amies les étoiles qui te guident et t'accompagnent. Tu laisses des traces dans ton sillage, dissipées petit à petit par les flocons virevoltant au gré du vent. Laisser des traces, voilà ce que tu recherches. Laisser des traces dans la mémoire de quelqu'un, car mourir dans la solitude est quelque chose qui t'insupporte. Alors toi, grand loup blanc que personne ne connait ni d'Eve ni d'Adam, tu t'aventures sur des territoires qui te sont inconnus, hurlant les nuits de silence, attendant désespérément une réponse à tes appels dans l'obscurité glaciale. Et tu en parcours, des terres, parfois même habitées. Et partout où tu vas, on te montre les crocs, on te rejette, on t'ignore, on te blesse.

Alors toi, grand loup blanc, tu continues de marcher, doucement, sans te presser, à ton rythme, déambulant dans ces contrées glaciales, avec tout le poids de ta solitude et de tes cicatrice, cherchant l'acceptation là où il n'y en a pas. Tu en as entendu des histoires, tu en as découvert des choses en parcourant le monde. Et puis, peu à peu, tu lui as fermé la grande porte de ton cœur, la condamnant. Tu pensais mourir ce jour là. Ta vision s'était assombrie à cause de ta marche trop longue, trop fastidieuse, trop vaine. Tu tombas. Et tu mourrais, à petit feu. Dans la neige qui t'était si familière, qui t'avais accompagné toutes ces années. Tu mourrais, avec comme seule compagne cette solitude qui t'insupportais tant, sans avoir laissé de trace dans la mémoire de quiconque. Tu voyais les flocons tomber doucement, sous tes yeux devenus vitreux. Et tu abandonnas. Après toutes ces années à parcourir ton chemin silencieusement sans ciller. Tu écoutas une dernière fois le chant du vent du nord avant de sombrer lentement dans les abimes de l'inconscience.

« Reste avec nous, n'abandonne pas maintenant ! »

Tu reviens à toi. De la chaleur, une douce chaleur, tout autour de toi. Et tu les vis, ces loups, soucieux, t'observer. Et tu te fis une promesse. Celle que si tu survivais, jamais tu ne les abandonnerais.

Et ils te sauvèrent.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Eira - loup
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVEN MARCH. :: Bidules trucs :: Ressources personnages-
Sauter vers: