Annonce test.

Partagez|

Fiche Amaranth'

Croquelune
Croqueuse de pommes
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/12/2011
Fiche Amaranth' Sam 3 Mar - 0:01


AMARANTH BLACKCLAW

NOM Blackclaw. PRÉNOM Amaranth.
SURNOM Amy. ÂGE ~20 ans.
PARTI Marginaux du côté des mages.
OCCUPATION Oscille entre chien -chat- de garde de Siegfried et traqueuse de rebelles à son compte. Occupe la plupart de ses journées au côté de ce dernier.
Amaranth appartient à la race peu connue des hybrides. Cette race lui permet de se transformer partiellement ou totalement en l'animal qui lui appartient, à savoir la panthère noire. Sous sa forme humaine, rien ne permet de le voir, si ce n'est ses yeux écarlates.

POSE TON REGARD UNE SECONDE...
Un pas souple et assuré, une démarche fière et discrète, gracieuse, dansante. Féline. Admirez, car la seconde qui précédera votre regard, le sujet de votre admiration aura disparu. Rapide et silencieuse comme une ombre. Amaranth est quelqu'un qui surprend, qui prend par surprise, qui fait sursauter. On ne peut la remarquer que lorsqu'elle le souhaite. Si elle désire devenir invisible, elle y arrivera sans aucun mal. Se soustraire à votre regard est un jeu d'enfant pour elle, cette capacité fait partie intégrante de son être. Au contraire, elle peut imposer sa présence si fort, si intensément qu'il vous sera forcé de l'observer à un moment ou à un autre. Don hérité de son clan, il lui est bien utile la plupart du temps. Mais en général, Amaranth ne fera pas attention à vous. Amaranth ne fait attention à personne. Ou presque. Si elle suscite le regard, avec ses traits finement dessinés, sa carrure légère et souple, ses longs cheveux d'un brun sombre et ses yeux d'un rouge bordeaux, elle n'en a cure. Vous n'êtes pour elle qu'une mouche, un insecte. Un petit animal trop curieux, dans le meilleur des cas. Vous prendre de haut ? Même pas. Vous n'évoluez pas dans le même monde qu'elle, c'est tout. Ni en bien, ni en mal. Mais peut être devrions nous d'abord aborder la caractéristique première de notre jeune demoiselle, à savoir sa capacité de se transformer à volonté en félin ? Entièrement, ou partiellement. Notons également que lorsqu'une forte émotion saisit notre protagoniste, sa chevelure s'assombrit jusqu'au noir ébène et ses yeux se teintent de sang. C'est généralement le premier signe qui annonce une transformation imminente. Des crocs, des griffes, une douce fourrure d'un sombre noir corbeau, des pupilles écarlates, une aura féroce et sauvage. Bestiale. Ne vous laissez pas charmer par l'apparence humaine de la jeune hybride, chétive et faible, car elle aura tôt fait de vous démontrer le contraire en vous broyant la jugulaire entre ses puissantes mâchoires. Sa forme animale impose naturellement le respect, ou du moins, la crainte : plus imposante que ses compères grâce à sa race d'hybride, on pourrait estimé sa taille au garrot d'environ un mètre pour quatre vingt dix kilo.

... ET LAISSE TOI ENVOUTER.
La première chose à savoir, c'est qu'Amy tient sûrement plus de l'animal que de l'humain. Notamment dans sa façon d'ignorer les gens royalement, ou de ne pas se soucier des convenances et autres futilités du genre. Non qu'elle soit ignorante. Elle refuse juste de ce soumettre à des règles qui ne la concernent pas. Elle fait ce qu'elle veut, où elle veut, quand elle veut. Et ceux qui vont à l'encontre de cette devise ne vivent, en général, pas bien longtemps. Il est très difficile, en temps normal, de capter l'attention de l'hybride. En journée, cette dernière se contente souvent de paresser, gardant un œil ouvert, somnolant mollement. Pas très impressionnant, me direz vous. Mais sachez qu'Amy est une bête d'action. Et qu'elle n'a aucuns remords, lors des affrontements, à dévorer littéralement ses adversaires. Non qu'elle aime la chaire humaine -bien qu'en temps de famine, et si elle n'a rien d'autre sous les crocs...-, juste que les valeurs guerrières ne l'atteignent nullement. Elle se sent menacé, elle se défend, elle tue. C'est aussi simple. Elle n'éprouve aucune pitié, de toute manière, elle ne se sent nullement rattachée à ces humains. Elle les déteste. Fut un temps où elle les aurait agressé à vue. Ce n'est plus le cas, mais elle garde au fond d'elle une profonde rancune. Elle se tient tranquille, plus par paresse que par docilité. La tirer de cet état est plutôt difficile, mais lorsqu'elle est décidée, sa volonté sera inébranlable. Têtue, la bestiole. Et vive d'esprit, en plus de ça. Ne la sous-estimez pas sous prétexte qu'elle n'est qu'à moitié humaine : elle comprend et juge, calcule et agit en conséquence. Elle peut se montrer remarquablement manipulatrice, lorsqu'elle le souhaite... Certains en ont déjà fait les frais. D'un naturel taquin et espiègle, Amy trouve sa source d'affection en la personne de Siegfried -aussi incroyable que cela puisse paraitre. C'est sûrement le seul humain au monde à qui elle pourrait offrir sa confiance. Ce qu'elle n'a pas manqué de faire. Il est devenu, en quelque sorte, son partenaire. De combat, de vie, de tout. La seule personne au monde à qui elle accepterait d'obéir. Mais pas trop quand même, hein. Particulièrement enfantine avec ce dernier, elle lui accorde en quelque sorte un "traitement de faveur". Elle n'a besoin de personne d'autre que lui, et c'est très bien comme ça.

CHAPITRE PREMIER
musique theme

Une obscurité omniprésente, des ombres baladeuses, une odeur de fer, des raclements de griffes. Bienvenue dans l'enfer personnel d'Amaranth, qui alors était connue sous d'autres noms. Un enfer nommé liberté perdue, un enfer nommé soumission. Un enfer fait de chaînes incassables, de douleur, de sang, de honte, d'impuissance. Les combats de fauves ont toujours été très appréciés par les braconniers clandestins. Et lorsque l'on mettait la main sur une créature rare, on s'empressait de la lancer dans l'arène pour offrir aux spectateurs peu scrupuleux un spectacle plein d'originalité. Un spectacle oui. Un spectacle basé sur le massacre d'espèces entières. Elle, elle était connu sous le nom de Bast, la déesse sanguinaire de l'arène aux yeux de rubis et aux crocs meurtriers. Elle, elle avait oublié son passé, vivant de combat, de douleur, de haine. Haine envers les humains, haine envers ses adversaires, haine envers le monde. Haine envers elle même, incapable de se rebeller contre les bras qui la maintenaient au sol. Alors elle libérait toute cette frustration contre ses compagnons de fourrure et de griffes, ne leur laissait aucun moyen de survivre, faisait craquer leurs os entre ses crocs, impitoyable. On voulait faire d'elle un monstre, elle l'était devenue. On ne connaissait pas sa part d'humanité en elle. Elle n'était qu'un animal jetable. Rien d'autre. Elle même l'avait surement oublié, pour sa propre survie. Ses quotidiens étaient de rouge et de noir, de sang et de ténèbres. Infinis, infinis combats. Pas d’échappatoire. Comment en était-elle arrivé là ? Elle ne savait plus. La folie avait tout engloutie. Tout sauf une infinie tristesse. La tristesse de la perte d'un être cher. Un être qui lui avait longtemps été indispensable.

CHAPITRE DEUX
musique theme

Désert. Chaleur. Le soleil dardait des rayons lumineux sur le paysage environnant, tanné par le climat.
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche Amaranth'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEAVEN MARCH. :: Bidules trucs :: Ressources personnages-
Sauter vers: